Deux clients Twitter pour Linux

 

Salut tout le monde,

commençons cette belle journée d’été par un petit test sympatoche. Vous le savez déjà, je passe une partie de mon temps sur Twitter : pas nécessairement pour causer ou partager des choses à tour de bras, mais simplement pour lire les gens que je suis, me tenir informé sur les sujets qui me parlent…

J’en parlerai à l’occasion, mais globalement, j’utilise Twitter sur ma tablette (un peu sur mon téléphone, mais bon, il est petit et c’est moins sympa) via la super application Plume, et quand je suis longtemps sur un ordinateur via un client « lourd ».

Alors avant, il y en avait pas mal, des clients lourds. Hotot, Turpial, Tweetdeck… suffisait de choisir celui qui vous bottait le plus. Mais depuis que Twitter a changé d’API, c’est une autre paire de manches : curieusement, pas mal de ces clients n’ont pas (encore ?) été adaptés en conséquence, ou s’ils l’ont été, ils n’ont pas été mis à jour dans les dépôts des distributions Linux que j’utilise au quotidien. Et avouons-le, l’utilisateur « lambda » de Twitter (bon ok, celui qui a évolué suffisamment pour avoir changé son avatar d’oeuf, celui-là, on peut plus rien pour lui) n’a ni l’envie ni les compétences pour compiler lui-même son logiciel. Quant à TweetDeck, ça me gonfle d’avoir un navigateur ouvert juste pour ça, d’autant que ça bouffe pas mal de RAM et que c’est pas du tout intégré à l’environnement de bureau. Pis ça a tendance à faire ramer Chromium, sur mon netbook…

Du coup, j’ai testé un paquet de clients, certains fonctionnels, d’autres non. Je vous en présente deux aujourd’hui, que je trouve bien sympa : traduits en français (ou en cours de traduction), pas mal des fonctions des « grands », intégration au bureau d’elementaryOS (et donc j’imagine d’autres distributions), notifications, tout ça ! :mrgreen:

Après, je suis bien conscient que d’autres clients existent, peut-être mieux : n’hésitez pas à compléter la liste via les commentaires ! 🙂

 

Birdie : peut-être un jour LE client pour Linux ?

C’est le client qui me semble le plus prometteur. Le développement semble actif, et beaucoup de fonctions sont proposées pour un logiciel « seulement » en version 0.3 . On peut voir les conversations, les réponses, le nombre de tweets non lus… Le multi-comptes est aussi géré, et l’interface est super propre. Entièrement compatible GTK. Et en plus, traduit en français !

Bien entendu, il est sous licence GNU GPL v3. Il est écrit en Vala.

Birdie_001
La fenêtre principale de Birdie

Alors, côté négatif : est-ce sur mon poste, ou partout, je ne sais pas, mais je trouve qu’il « freeze » assez souvent. Dans ces cas-là, il suffit de le relancer, mais bon. Et quand il actualise les flux, il est inutilisable : si vous tapez un tweet à ce moment là, c’est plantage assuré…

Pour moi, il va rester installé, et je vais le suivre de très près ! Testez-le, ça en vaut la peine, et pour du « tous les jours » c’est déjà pas mal 😉

 

Menu_002
Un exemple de l’intégration de ces clients dans le bureau d’elementaryOS

 

Polly : c’est dans la poche !

Un des titres les plus pourris de l’histoire de ce blog. Si vous comprenez pas la blagounette, je vous en veux pas.

À mon goût aussi bien que Birdie, peut-être un poil moins intégré à elementaryOS, mais plus complet et plus stable. Par contre, un certain nombre d’éléments sont en anglais, m’enfin c’est pas insurmontable non plus…

Polly_003
La fenêtre principale de Polly

Il ajoute à Birdie le support du multi-colonnes, un certain nombre d’options (délai de rafraîchissement des flux, rien que ça c’est frustrant quand ça manque)…

En vrai, c’est celui que j’utilise le plus 😉

Polly est lui aussi sous licence GNU GPLv3, mais est pour sa part écrit en Python.

10 réflexions sur “ Deux clients Twitter pour Linux ”

  • 12 septembre 2013 à 12 h 36 min
    Permalink

    J’ai essayé Birdie sous Linux Mint 15 pour ma part. Je n’ai pas trouvé la même intégration que sur ton screenshot mais j’ai quand même les notifications de nouveaux tweets.

    Adopté 🙂

    Réponse
    • 12 septembre 2013 à 13 h 31 min
      Permalink

      Si ma mémoire est bonne, il utilise libnotify et devrait donc afficher les notifications sur tout système compatible. Même mon Claws Mail le fait 😉
      Après oui, l’intégration dans le menu, c’est propre à eOS… Ya peut-être un truc dans Cinnamon pour que ça fonctionne ? Y a moyen je pense :mrgreen:

      Réponse
  • 12 octobre 2013 à 9 h 31 min
    Permalink

    Je m’en vais de ce pas tester tout ça !

    Réponse
  • 25 octobre 2013 à 16 h 08 min
    Permalink

    Perso, mon préféré est hotot.

    Réponse
    • 25 octobre 2013 à 19 h 25 min
      Permalink

      Ouais, mais Hotot est pas à jour sur pas mal de distributions (genre Ubuntu LTS et dérivées, donc la majorité des gens qui vont pas compiler à la main…) et ne supporte pas l’API 1.1 de Twitter.
      L’autre solution étant d’installer une extension pour Chromium, c’est hors de question, j’ai pas besoin d’un navigateur obèse qui me pourrit la RAM pour rien, et Hotot ou Tweetdeck sont quand même lourds comparé à un client  » natif ».
      D’où l’exclusion de ces clients du micro-test 😉

      Réponse
      • 26 octobre 2013 à 15 h 39 min
        Permalink

        Pour ubuntu vous pouvez installer le ppa :

        sudo add-apt-repository ppa:hotot-team/ppa
        sudo apt-get update
        sudo apt-get install hotot-gtk

        Fonctionne avec l’api 1.1 😉

        Réponse
        • 26 octobre 2013 à 15 h 44 min
          Permalink

          Mai tu es sous quelle version d’Ubuntu ? Parce qu’au moment de ce test, la version du ppa pour precise ne fonctionnait pas…
          Par ailleurs, Hotot est plus lourd que Birdie ou Polly, l’air de rien ça compte… Le Hotot du ppa m’a crashé plusieurs fois une Mint sur EeePC (ATOM N160 poussif à 1,66GHz), ça peut éviter de mauvaises surprises à quelques lecteurs 😉

          Réponse
        • 26 octobre 2013 à 15 h 53 min
          Permalink

          M’enfin c’est toujours bon de savoir que ça fonctionne à nouveau. Ils ont mis un temps phénoménal à corriger ça… D’où sa désinstallation chez moi, en plus du fait que je le trouvais déjà trop « usine à gaz » à mon goût : je préfère utiliser des logiciels légers et discrets plutôt que de gros mangeurs de ressources.
          Cela dit, à l’époque, Hotot fontionnait très bien (à part quelques phases où il bouffait tout le proc au point de crasher un netbook ; ça se ressentait moins sur une machine plus performante, mais les « pics » étaient pourtant là), et j’encourage tous les lecteurs que Polly et Birdie laisseraient sur leur faim à l’essayer. Merci Bruno 🙂

          Réponse
  • 27 octobre 2013 à 12 h 20 min
    Permalink

    Polly sous EOS, c’est adopté. Moins lourd qu’Hotot, j’y retrouve mes habitudes pour l’utilisation que j’en ai.

    Et il est parfaitement intégré !

    Un grand merci !

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *