Comic Sans MS, mise au point

Salut salut,

petit article a priori pas trop long, suite à un échange « musclé » avec un enseignant venu présenter son cours avec un diaporama PowerPoint (déjà…) plein de Comic Sans MS, en dehors d’un tas d’autres hérésies de typo/présentation. À se demander s’ils ne devraient pas (les enseignants, hein) avoir les mêmes formations que les étudiants pour la préparation de présentations vidéo-projetées.

Je vais essayer d’être aussi objectif que possible, et présenter des arguments valables. Autant être honnête dès le début, je ne vais clairement pas faire de publicité pour cette police de caractères. Je vais expliquer pourquoi elle ne devrait pas être utilisée à tort et à travers…

 

Comic Sans MS, c’est quoi ?

Si je vous dit « Microsoft Bob », ça vous évoque quoi ? Pour les plus jeunes d’entre vous, pas grand chose. Bob, c’était un logiciel développé par Microsoft pour servir d’interface « non-technique » à Windows 95, pour que des enfants puissent l’utiliser sans chercher tel ou tel truc, et sans tout casser, accessoirement. L’intention était louable, hein. Gros flop, cela dit. Mais vous en connaissez un petit bout : « Rover » ! Si si, rappelez-vous, le petit chien en 3D à l’air simplet qui vous regarde faire vos recherches dans Windows XP…

 

Bref, c’est pour MS Bob que la fonte Comic Sans a été créée, entre 1994 et 1995. Elle a été incluse dans le pack de polices « de base » de Windows, et a été conçue d’après son créateur (Vincent Connare pour info… je sens le jeu de mot moisi venir) pour imiter l’écriture manuscrite « façon bande dessinée », pour les p’tits n’enfants donc.

Le fait de l’inclure tour à tour dans Windows, Internet Explorer, Comic Chat… et d’en faire parfois la police par défaut à conduit les gens à l’utiliser n’importe comment. Pourquoi donc ?

 

Rappel sur les polices

Les polices de caractères sont classées en « familles », chacune d’elle étant destinée à un usage précis et répondant à un jeu de règles. Quelques caractéristiques de la fonte Comic Sans :

  • c’est une police « Sans-Sérif » (ou linéale) : ces polices ont pour objectif d’être très lisibles, sans empattements (si vous ne savez pas ce que sont les empattements, je vous invite à lire ce court article de Wikipédia), et étaient à l’origine utilisée pour les impressions d’affiches et de tracts.
  • Comic Sans MS ne dispose pas de table d’approche : c’est une table qui définit des valeurs d’espacement entre deux caractères, les approches (article Wikipédia)… et qui est intégrée à la majorité des polices. Autrement dit, les caractères sont placés un peu n’importe comment par le processeur de texte qui l’utilise.

 

Et alors et alors, où est l’blem ?

Le plus gros problème de Comic Sans n’est pas forcément celui auquel on pense de prime abord. Oubliez un instant sa conception douteuse (cf. le paragraphe juste au-dessus), et réfléchissez un poil : si je vous demande où est-ce que vous avez déjà vu des choses en Comic Sans, la réponse est sans appel : partout.

On a mis le doigt sur le vrai souci. D’une police faite pour les p’tits n’enfants et originellement utilisée par (et uniquement par) Rover (sous prétexte que V. Connare trouvait qu’un chien qui parle en Times new Roman, c’est moche), on est passé à une police utilisée n’importe comment, pour tout et n’importe quoi : des affichettes de la CPAM aux WC des restaurants, quand il ne s’agit pas du menu complet…

 

Après, c’est en grande partie le côté infantile de cette police qui hérisse le poil (et rend les yeux rouges) : ça ne demande qu’un peu de couleur pour être complètement ridicule, et ça n’exprime rien de spécial. Là où Helvetica, par exemple, fait clairement plus sérieuse et droite (la Suisse, quoi :mrgreen: ), tout en étant très (trop ?) répandue. Pourtant, vous la remarquez moins. Parce que quand vous la voyez, elle est utilisée comme il faut, dans un cadre qui ne dénote pas.

 

polices_chiens

 

Du coup, déjà que la police en elle-même n’est pas super lisible… je vous raconte pas sur un diaporama vidéo-projeté : Comic Sans MS noire, grosse, sur fond dégradé radial rouge vers noir. Paye ta crédibilité. Non, Comic Sans MS ne rend pas « cool » n’importe quel document. Au contraire, ça complexifie la lecture. Sinon, ça ferait un bail que LaTeX l’utiliserait par défaut.

C’est un peu comme si mon médecin imprimait ses ordonnances en Comic Sans. Ou que les PV utilisaient cette police. Ou que les pompes funèbres… n’y pensons même pas 😀

Aucune crédibilité. Utilisation déplacée.

 

Je ne dis pas qu’il faut la bannir totalement. Juste l’évincer de notre quotidien, et la reléguer à son vrai rôle : ce qui se destine aux jeunes enfants. Même si depuis, on a quand même fait mieux, niveau polices de caractères qui « imitent » l’écriture manuscrite…

 

Pour terminer, s’il y a une chose à retenir : n’utilisez pas Comic Sans MS, vous risquez plus de vous mettre des gens à dos que d’atteindre votre objectif initial. Utilisez cette fonte à la limite pour des cartons d’invitation à l’anniversaire du fiston, mais voilà. Privilégiez les autres polices, dans la mesure du possible 🙂

4 commentaires sur “Comic Sans MS, mise au point

    • 24 février 2014 à 11 h 03 min
      Permalink

      Là en effet, je vois pas trop en quoi utiliser Comic Sans MS rendrait les choses plus faciles à apprendre pour un enfant. Et pourtant, pour avoir pas mal traîné la savate dans un IME (Institut Médico-Éducatif, et là, c’est pire que du simple trouble de l’apprentissage 🙂 ), et malgré le fait que les instituteurs spécialisés dépendent de l’Éducation Nationale, ils n’utilisent pas Comic Sans !

      Parce que quoi ? On a décidé de retomber dans le vieux cliché « tout ce qui est en Comic Sans devient soudainement intéressant, hype, cool, et facile à intégrer » ? :mrgreen:

      Alors parfois et pour certains cas particuliers (je pense aux dyslexiques), Comic Sans, vu que faite avec les pieds, leur évite de confondre certaines lettres. Pour autant, les spécialistes (orthophonistes, tout ça) ont accès à des polices libres, gratuites, et surtout étudiées pour.

      Pas d’excuse, quoi. Merci à toi pour l’info en tout cas 😉

      Réponse
  • 26 avril 2014 à 20 h 13 min
    Permalink

    Merci je vais enfin pouvoir l’imprimer pour la salle des profs. (En comic sans bien sûr.)
    Nathalie professeur d’art appliqué qui ne trouvais pas les mots.

    Réponse
    • 7 mai 2014 à 14 h 55 min
      Permalink

      Merci du retour, c’est toujours sympa de savoir qu’un article ou un autre sert à quelqu’un ! 😉
      J’espère que ça a fait son petit effet !

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *