NAS mouru, données perdues ?

Article un peu « sur le tas », d’autres sont en cours, mais c’était un peu l’urgence quand même. Je m’explique : en quelques jours, mon laptop a cramé, et peu de temps après le backup a subi sa vie, parce qu’EDF faisait nimp’ dans la rue (le courant a sauté 8 fois en 3 secondes). Du coup, il démarrait plus.

Diagnostic effectué rapidement, en fait : l’alim est bonne, les disques démarrent si on les branche à une source extérieure… Le seul machin qui se lance pas, c’est la carte mère de l’engin. Un « Ethernet Big Disk » de chez LaCie, de 2006 ou 2007. Il a fait son temps, vous me direz…

Sauf que j’avais aucune idée de la configuration RAID du truc, et que le support LaCie me soutient qu’il n’y a qu’un seul disque interne, donc pas de RAID. Je vais leur envoyer une photo dans la soirée, je crois. Ils m’ont seulement précisé que le système de fichiers était du XFS, lu nativement par Linux, et non par Windows et Mac OS. C’était le seul détail que je connaissais déjà. Même les spécialistes du Centre de Ressources Informatiques de l’école m’ont annoncé que j’allais fort probablement devoir acheter un carton de tubes de vaseline pour faire passer ça et enchaîner sur le deuil de mes données.

D’où recherches et essais, puisque perdu pour perdu, autant essayer de sauver 3-4 photos.

 

Le montage réalisé

J’ai commencé par aller en salle associative (un repaire endroit de l’école où les gens impliqués dans le milieu associatif étudiants peuvent trouver refuge, causer, bidouiller…), m’installer tranquillement à une table avec le matériel dont j’avais besoin (entre Robotik et l’UTT Net Group dont je suis membre, ça ne manquait pas) histoire d’ouvrir le bide de la bête. C’est là que j’ai fini par comprendre que c’était bien la carte mère, puisque l’alim donne les bonnes tensions/ampérages, et qu’après avoir branché les 2 disques SATA à une alimentation de PC fixe, ils démarrent.

 

salle_asso_nas
Restait à trouver la panne…

 

J’ai changé de place et suis allé rendre une petite visite à @thorelnicolas, ami/collègue du Centre d’Innovation Pédagogique de l’UTT et technophile convaincu, qui m’a très gentiment mis à disposition une carte PCI SATA/RAID et une tour pour bricoler tout ça. On arrive donc au montage de la mort :

 

DAT montage
DAT montage

 

Le tout démarré sur une clé USB que j’ai toujours sur moi, et qui contient actuellement une Linux Mint 64bits en LiveUSB.

 

Un bon début !
Un bon début !

 

Le « reverse engineering »

Les disques sont bien « vus » par Mint, mais pas nécessairement lisibles. Un des deux en particulier, et je m’explique.

Le Disque 1 est partitionné en plusieurs morceaux. Un coup de sudo fdisk -l nous donne :

Structure des disques
Structure des disques

 

Quand au Disque 2, il ne comporte qu’une partition qui n’est pas reconnue, et pour cause : il ne contient pas de table des partitions, puisqu’il « vient à la suite » de la dernière partition du Disque 1.

 

J’ai donc analysé rapidement chacune des partitions accessibles, histoire de voir si je ne pouvais pas tomber sur un fichier de configuration qui m’aiderait, le NAS tournant visiblement sous un OS à base Linux. Rien dans la partition de 8Mo. Au tour de la partition de 130Mo. Et là, c’est l’illumination. Un fichier me faisait de l’œil : /etc/mdadm.conf. Mdadm. Ca m’évoquait vaguement une histoire de RAID que j’avais eue à traiter sur un serveur, une fois. Ouvrons-le, pour voir :

Le fichier mdadm.conf
Le fichier mdadm.conf

 

Magie des logiciels libres, loués soient RMS et Linus Torvalds, tout ça. Je ne vous cache pas ma joie en voyant ces deux lignes… Ben oui, ça veut dire quoi ? Qu’en théorie, j’ai « seulement » à installer mdadm et à lui filer ce fichier de configuration pour qu’il monte mon volume !

 

Installation de mdadm et montage

Dans mon cas (Mint 17 au CIP, puis elementaryOS 0.2 à la maison), ce sont des distributions Linux « Debian-based », donc l’installation est simple et directe : sudo apt-get install mdadm. C’tout ! 😉

Maintenant, on va aller gentiment remplacer le contenu du fichier /etc/mdadm/mdadm.conf par celui qu’on a trouvé tout à l’heure. Ensuite, deux choses :

  • on demande à mdadm d’ « assembler » les deux disques suivant le schéma présent dans le fichier de configuration : sudo mdadm --assemble /dev/md0
  • on monte le nouveau périphérique ainsi créé : sudo mount /dev/md0 /mnt

Et maintenant, en allant dans /mnt… Je retrouve mes partages, comme avant. Ah, et au passage… Je retrouve aussi ceux du précédent propriétaire, masqués par l’interface LaCie et Samba, mais visiblement présents sur le disque. Donc, ou le système de restauration usine est foireux (parce que je l’ai utilisé au début), ou la FNAC ne réinitialise pas le matériel qu’on lui ramène et qu’elle vend comme reconditionné (oui, je l’ai acheté moins cher, du coup, à l’époque).

 

Conclusion

Enfin bref. Une belle frayeur, une pointe de persévérance, un soupçon de chance, un coup de Duckduckgo pour mdadm histoire d’être sûr du coup, et boum ! Tout est en cours de copie sur le NAS amené à remplacer celui-ci, défectueux.

Comme quoi, avec de bons outils, on arrive à tout. Si votre NAS rend l’âme, ne désespérez pas ! 😉

En passant et pour terminer : des remerciements, en particulier à Nicolas Thorel pour la carte PCI RAID et le prêt d’un coin de bureau pour les essais, à ma sœur pour m’avoir prêté sa vieille tour pour tout recopier à la maison, et malgré tout au technicien LaCie qui m’a répondu, parce que même si je savais déjà ce qu’ils m’a communiqué (parce que j’ai déjà pas mal bricolé ce NAS), c’était clair, détaillé, précis, et ça aurait clairement aidé si je ne les avais pas déjà eues. C’est la 3e fois que j’ai des contacts avec le support LaCie, et ils ont toujours été à la hauteur, je tiens à le souligner.

 

Voilà voilà, c’est terminé pour aujourd’hui. Plein de choses sont dans les cartons, j’ai manqué de temps avec la fin du semestre, mais ça va aller mieux je pense. En passant, aussi, merci à tous les lecteurs pour vos retours et partages sur l’article au sujet du Green IT, ça m’a beaucoup touché, à croire que j’ai écrit un truc bien fichu. Les visites ont explosé, en tout cas ! 😀

J’vous bisouille, et à très vite !

17 commentaires sur “NAS mouru, données perdues ?

  • 1 juillet 2014 à 9 h 49 min
    Permalink

    Ça me fait doucement rire les vendeurs de NAS qui te proposent des options soit-disant « maison » alors que derrière c’est du logiciel libre…

    Perso mon NAS est une machine que j’ai montée moi-même, je gère mes array avec mdadm justement et mes volumes avec LVM. 100% DIY ^^

    Mdam / LVM sont vraiment fiables. J’ai déjà eu à migrer mes grappes sur différents disques ou formater mon système plusieurs fois (Debian installée sur un SSD à part) et je n’ai jamais eu de problème… J’ai environ 3To de données.

    Bonnes bidouilles en tout cas !

    Réponse
    • 1 juillet 2014 à 12 h 01 min
      Permalink

      Oui c’est clair, mais n’empêche que Synology (sous linux) propose des paquets tout fait fiables, très facile d’accès pour monsieur/madame tout le monde.

      Réponse
      • 1 juillet 2014 à 12 h 10 min
        Permalink

        Oh mais l’un n’empêche pas l’autre (maison/libre), à part à la fin, je n’avais pas de soucis avec la solution LaCie… Juste, ouais, elle n’était absolument pas estampillée comme basée sur Linux, même si je le savais à cause d’un certain nombre d’erreurs rencontrées dont les messages étaient clairs 😉

        Cela dit, effectivement, le DSM de Synology est bien fichu *et* open-source, ce qui ne gâche rien.
        Dommage que leur matos coûte une blinde.

        Réponse
        • 1 juillet 2014 à 12 h 15 min
          Permalink

          C’est justement ça qui me gêne de la part de LaCie…

          Mdadm est distribué sous licence GNU GPL et je ne suis pas sûr qu’elle est entièrement respectée dans ce cas…

          Réponse
        • 1 juillet 2014 à 12 h 19 min
          Permalink

          Oui très cher, mais très efficace.
          et pour ceux qui veulent de la doc vraiment bien faite (j’ai cherché comme un fou) sur Xpenology (esxi ou autres), c’est ici : http://www.xpenology.nl/

          Réponse
  • 1 juillet 2014 à 11 h 59 min
    Permalink

    Merci pour ce beau retour.
    Comme quoi on arrive toujours à récupérer des données.
    #persévérance #linux

    ps : petite remarque, ce sera bien d’avoir un plugin sur le site pour pouvoir facilement partagé (tweet, facebook,..) les articles….

    Piet

    Réponse
    • 1 juillet 2014 à 12 h 02 min
      Permalink

      Hérésie.

      Ce genre de « plugin » dispose de fonction de traçage qui te « suive » littéralement sur tous les sites que tu fréquentes (et qui dispose de ces « boutons »). Ainsi, même sans compte Facebook, il est aisé pour eux de tracer tes préférences / avis politiques / habitudes de navigation.

      Utiliser ce genre de bouton par prétexte du « Je partage l’information » c’est faire un gros doigt au visiteur, même de passage.

      Cordialement

      Réponse
        • 1 juillet 2014 à 12 h 13 min
          Permalink

          Ces « outils » qui émanent desdits réseaux sociaux fournissent simplement des API ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Interface_de_programmation ) dont le code est rarement libre.

          Utiliser un bouton « maison » qui pointe juste sur le site en question ne donne certes pas autant d’informations, mais en donne quand même (à minima la localisation, la page précédente, toutes les infos machines / versions / navigateur et bien sûr, des informations réseau). C’est déjà largement de trop.

          Copier coller le lien dans une plate-forme de viol de donnée, ça prend 30 secondes et ça évite de violer les autres visiteurs.

          Cordialement

          Réponse
          • 1 juillet 2014 à 12 h 16 min
            Permalink

            Les informations sont transmises si tu cliques sur le bouton, or personne ne t’oblige à le faire. Ce type de bouton maison permet simplement au lecteur d’avoir le choix…

          • 1 juillet 2014 à 12 h 18 min
            Permalink

            Archi faux.

            Les informations sont transmises au chargement de la page. Ctrl + shift + i sous firefox onglet réseau.

          • 1 juillet 2014 à 12 h 24 min
            Permalink

            Je crois qu’il y a un malentendu.

            Le bouton dont je te parle est simplement un lien (une balise entre deux ), qui n’utilise aucune API. Rien n’est transmis, sauf si tu cliques dessus. Va voir sur mon site si tu veux…

          • 1 juillet 2014 à 12 h 20 min
            Permalink

            Hé les guignols, je disais juste ça comme cela. Pas besoin de rentrer dans ce genre de début d’extrémistes. Ce n’était pas le but de cette réponse !!!
            STOP!

          • 1 juillet 2014 à 12 h 25 min
            Permalink

            Enfin, je ne voulais pas m’emporter. Sorry.

  • 1 juillet 2014 à 12 h 22 min
    Permalink

    Et grand merci pour le lien, c’est tweeté 🙂

    Réponse
    • 1 juillet 2014 à 12 h 31 min
      Permalink

      « Hé les guignols »

      On est mignon, on est gentil et on insulte pas hein 🙂

      « Pas besoin de rentrer dans ce genre de début d’extrémistes. » C’est justement si personne « entre » dans ce que tu qualifie d’extrémisme (à tord) que ça prend des proportions énormes.
      Visiblement et selon ton discours, qui correspond à l’idée générale des gens, le fait de se faire tracer par des firmes (US de surcroit) est considéré par tous comme quelque chose de « normal », or ça ne devrait pas l’être.

      Le tracking/la surveillance sous toute ses formes, ça pue et c’est relativement marrant que les gens soient plus choqué d’une surveillance de masse de la part de la NSA que de la part de leur propre FAI / téléphone / éditeur de logiciel.

      Donc non, ce n’est pas de l’extrémisme, c’est du respect des données et des visiteurs. Si j’étais vraiment chiant (ce qui est d’ailleurs le cas) je pourrai commencer un autre pavé sur le faire qu’utiliser ce type de réseau social contribue à la mort d’ l’Internet qui par essence n’est pas centralisé, mais bon, j’ai pas spécialement envie de passer ma journée ici à troller.

      Cordialement,

      Gnafron (qui lui, pour le coup est un vrai « Guignol » histoire que a colle avec tes dires)

      Réponse
      • 2 juillet 2014 à 10 h 19 min
        Permalink

        Oui tu as tout a fait raison.
        J’avais juste peur d’un troll. Et je me suis emporté. Sorry.

        Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *