[Tuto] Une pochette de CD en LaTeX !

T’façons, tout est possible avec LaTeX 😉

Déçu par l’éditeur intégré à Brasero, blasé de longue date par gLabels, je me suis mis à la recherche d’un équivalent qui traînerait dans les dépôts Debian. Sauf que celui qui est sorti en premier (le nom m’a échappé) nécessitait l’installation de douzaines de librairies KDE, et que j’ai pas envie d’encrasser mon système avec ça, sans certitudes que j’allais pouvoir générer une pochette « slim » (les boîtiers plats).

Or, dans les propositions de Synaptic, il y avait texlive-latex-extras. Pourquoi ? 😉

Lire la suite

[Tuto] Dessiner en LaTeX avec TikZ

Salut salut !

Après concertation avec moi-même, pis un peu avec @Zilkos et @Fr33tux quand même, je me suis dit qu’un petit tutoriel sur les bases pour dessiner en LaTeX serait bien pratique pour vous, lecteurs chéris, qui êtes de plus en plus nombreux à venir lire les articles de la catégorie LaTeX (et croyez bien que j’en suis fier, parce qu’à la création de cette catégorie, c’était pas gagné).

Je sais, on peut dessiner un peu en LaTeX « pur », mais bon. C’est pas non plus la panacée. PSTricks est bien aussi, mais plus orienté « mathématiques ». Tandis qu’avec le duo PGF/TikZ, c’est plutôt simple de faire à peu près tout et n’importe quoi.

Lire la suite

[LaTeX] Une initiation à Beamer

 

Salut tout le monde,

Après de longues semaines sans temps libre pour écrire (et ça manquait !), je reprends les commandes d’Open-Freax pour de nouveaux articles et tutoriels ! De quoi vous occuper en cet été pourri…

Cette fois, on va voir ce qu’est la classe de document « beamer » de LaTeX, pourquoi ça dépote sévère, et surtout pourquoi vous allez rapidement désinstaller PowerPoint après la lecture de cette page.

Lire la suite

[LaTeX] Un aide-mémoire !

 

Salut tout l’monde ! 🙂

Un mois… un mois sans rien publier. C’est long, pour vous (peut-être), et pour moi. Ça me manque, en fait. Mais voilà, c’est la « mauvaise période » à l’UTT (examens de mi-semestre, projets chronophages, plus le C2i et le job à la bibliothèque à côté… et le job étudiant à venir *pan* ), et je manque cruellement de temps libre pour tout faire. La 360 est pas prête de cramer, le Raspberry Pi non plus. Le nouveau design n’est pas finalisé, et tout un tas d’autres projets (passionnants : 2 plugins WordPress, un plugin ownCloud, des modèles LaTeX, et j’en passe) sur les rails sont mis en « pause »… jusqu’à cet été ?

Extrait_code

 

Bref, vous le savez si vous me suivez sur Twitter, sinon je vous l’apprends : j’ai commencé à écrire un « bouquin » sur le LaTeX. Rien de prétentieux : un guide rapide, court, qui va à l’essentiel, avec pour objectif de… disons « moins effrayer le néophyte ». Marre des « oui, mais c’est compliqué », « j’aime pas la programmation », « ya trop de trucs à savoir »… Certes, qui dit logiciel puissant dit forcément complexité. Et encore, pour des choses simples, pas besoin de se prendre le chou, d’ailleurs il y a des interfaces plus accessibles comme Lyx, qui va je l’espère bien évoluer pendant le Google Summer of Code. Bref, des livres sur LaTeX, ça existe, je suis pas un pionnier (loin s’en faut), autant être honnête. Ce sera simplement un guide initiatique, avec les bonnes pratiques, des astuces, les automatismes à prendre, et ainsi de suite. A priori, point de programmation pure et dure au menu. Et tout ça, pour TeXlive et MikTeX (basiquement, Linux et Windows).

Lire la suite

[Tuto] moderncv : la classe LaTeX pour votre CV

Hoy,

un autre petit tutoriel rapide (ou pas, comme à chaque fois que je commence à écrire…) pour vous parler d’un outil génial : la classe moderncv qui, bien que pas trop compliquée à utiliser, n’en fournit pas moins un résultat à couper le souffle. Pour être honnête avec vous, et pour raconter un peu ma vie (pour une fois hein, oh), j’ai cherché un stage il y a 1 an environ, c’était mon premier essai de CV avec LaTeX. Eh bien, 2 personnes (dont l’entreprise qui m’a accueilli, coucou au gens de chez Electrolux Laundry Systems s’il y en a parmi mes lecteurs) m’ont dit que ce CV à la mise en page et police différentes avait attiré leur regard en faisant passer rapidement la pile (colossale, j’imagine, par les temps qui courent) de CV qu’ils avaient à trier. Qui sait, c’est peut-être ce qu’il vous manque pour décrocher LE job de votre vie ! (Avouez que ce serait couillon de s’en priver pour une sombre histoire de langage à maîtriser).

Et c’est là que j’interviens : vous aurez tout pour faire un CV tout joli, bien que d’apparence professionnelle. Enfin, quand je dis « tout », je parle du contenant, hein : le contenu, c’est vous qui gérez.

CV

Lire la suite

Personnaliser ses listes LaTeX avec enumitem

Hello everybody,

aujourd’hui, un petit peu de LaTeX. Je suis en train de taper un rapport pour le boulot, et mon « super » méga-bouquin sur LaTeX est toujours sur le feu. Du coup, je me suis dit : pourquoi ne pas en faire un petit guide ?

On va donc parler des listes, vous savez, ces fameuses listes à puces ou non ! C’est vrai que de base, elles sont plutôt pauvres : des tirets, rien du tout, ou des numéros… C’est quand même sympa, parfois, de remplacer ces tirets par un p’tit cœur, non ? 🙂

Lire la suite

Le LaTeX facile avec Gummi

Des éditeurs LaTeX, il y en a des tas. Des complexes, des pratiques, des faciles à dompter, des pseudo-wysiwyg… Pourquoi en citer un de plus, me direz-vous ?

Parce que je trouve que Gummi mérite une petite place ici. Ce n’est ni le meilleur (pas encore 😉 ), ni le plus complet. Mais il conviendra à (presque) tout le monde, de par sa simplicité d’utilisation et ses fonctions pourtant avancées : coloration syntaxique, compilation quasi temps réel, assistants pour insérer images/tableaux/bibliographie, vérification orthographique… Un genre de TeXmaker en plus léger et surtout plus facile à maîtriser quand on débute : moins de boutons, c’est moins de façons de perdre le nouvel arrivant moyen…

Gummi est un logiciel libre (licence MIT), écrit en C et en GTK+, développé pour Linux (une version instable existe pour MS Windows, mais ne vous attendez pas non plus à des merveilles). Voyons un peu la bête.

Lire la suite