[Tuto] Tor : héberger son « hidden service »

[Tuto] Tor : héberger son « hidden service »

 

Bonjour à tous,

cette fois, nous allons changer un peu d’orientation, et repasser un coup côté serveur : on va voir comment héberger son (ou ses) propres « hidden services » sans se casser le .onion . (tadadoum tchi !)

Lire la suite

Mais où va donc Ubuntu ?

Mais où va donc Ubuntu ?

 

J’ai hésité à ajouter un [troll] au titre. Mais non. Cet article, aussi orienté qu’il puisse vous paraître, n’est pas là pour déchaîner les foules, ni pour servir de pilori à qui que ce soit. J’essaie simplement d’exprimer mon point de vue, de façon aussi réfléchie que possible, et à travers ma vision du Libre. J’en suis conscient, il y a un prisme entre la réalité et ce que vous allez lire ici. La question est plutôt : quelle est la mesure réelle de la déformation causée par ce prisme ?

Lire la suite

PeerGuardian Linux (PGL), ce Heimdall des temps modernes

PeerGuardian Linux (PGL), ce Heimdall des temps modernes

Aujourd’hui, on va causer un peu sécurité et réseau, et inévitablement aborder le peer-to-peer (et donc la Hadopi). Pourquoi ? Parce que je vous présente un petit logiciel, PeerGuardian Linux (PGL pour les intimes). C’est une sorte de « bouclier » entre l’Internet et vous, qui va filtrer les paquets entrants et sortants en fonctions des adresses IP d’origine ou de destination, en fonction de listes noires assez énormes, pour ne rien vous cacher. Et donc vous l’aurez déjà compris, c’est bien pratique pour bloquer les IP « malveillantes » (genre celles de TMG) quand vous vous adonnez aux joies du P2P, et c’est une des raisons à l’origine de la naissance de ce petit soft.

Voyons la bête de plus près.

Lire la suite

Le LaTeX facile avec Gummi

Le LaTeX facile avec Gummi

Des éditeurs LaTeX, il y en a des tas. Des complexes, des pratiques, des faciles à dompter, des pseudo-wysiwyg… Pourquoi en citer un de plus, me direz-vous ?

Parce que je trouve que Gummi mérite une petite place ici. Ce n’est ni le meilleur (pas encore 😉 ), ni le plus complet. Mais il conviendra à (presque) tout le monde, de par sa simplicité d’utilisation et ses fonctions pourtant avancées : coloration syntaxique, compilation quasi temps réel, assistants pour insérer images/tableaux/bibliographie, vérification orthographique… Un genre de TeXmaker en plus léger et surtout plus facile à maîtriser quand on débute : moins de boutons, c’est moins de façons de perdre le nouvel arrivant moyen…

Gummi est un logiciel libre (licence MIT), écrit en C et en GTK+, développé pour Linux (une version instable existe pour MS Windows, mais ne vous attendez pas non plus à des merveilles). Voyons un peu la bête.

Lire la suite

[Test] Linux Deepin

Bonjour à toutes/tous !

Premier article « made-in-Open-Freax », ça fait plaisir. La réimportation des quelques articles que j’ai pu récupérer avance gentiment, sur mon temps libre. Mais ce n’est pas pour m’écouter bavasser que vous êtes là. Aujourd’hui, j’ai essuyé les plâtres (et quels plâtres…) en testant pour vous une distribution Linux que je ne connaissais pas, Linux Deepin, repérée vendredi par @Zilkos. On a tout de suite senti que ça valait le détour. En particulier parce que cette distribution, basée sur Ubuntu, se revendique « Windows-ready », ou du moins « certifie » la compatibilité et la stabilité de certains logiciels propriétaires, allant des jeux à Adobe Photoshop en passant par Dreamweaver.

Sans oublier (ce serait dommage) la belle image de la page d’accueil, où on voit Deepin tourner sur un MacBook. Bref. C’est parti pour un peu de fun !

Lire la suite