[MàJ] Nextcloud 12 sur un mutualisé OVH

Chose promise, chose due, il paraît, et pour Nextcloud je l’ai promise plusieurs fois cette chose. Après un bon moment de silence, la faute à pas mal de taf, à un déménagement, à une nouvelle vie qui commence… je vais reprendre si tout va bien un rythme de publication plus régulier.

 

Et pour fêter ça, on va commencer par quelque chose de pas mal demandé par ici : une mise à jour du tutoriel d’installation de Nextcloud / ownCloud sur un hébergement mutualisé OVH. J’y fusionne les retours qui m’ont été faits dans les commentaires de l’ancien article, et d’autres infos plus ou moins liées (genre la synchro avec DAVdroid cassée, c’est pas un pré-requis pour que Nextcloud fonctionne, mais c’est quand même cool d’avoir la solution sous la main ! 😉 ). On ajoutera également une partie sur la synchro des tâches et notes. Allons-y !

Lire la suite

Compiler le client Nextcloud sous Debian / Ubuntu / Mint

Comme vous le savez, j’utilise Nextcloud pour gérer mes contacts, agendas, et surtout mes fichiers perso. Oui, je conchie les solutions privatrices/espionnes/whatever que sont Dropbox, Drive, iCloud, WeTansfer et autres « nuages » à la noix.

Le truc, c’est que si ownCloud propose un dépôt contenant ses logiciels, ce n’est pas (encore) le cas de Nextcloud, plus jeune. En attendant un dépôt officiel ou l’intégration du client de synchronisation dans les dépôts des distributions classiques (c’est déjà le cas pour certaines, via des dépôts communautaires type AUR pour ArchLinux –m’enfin là c’est un autre sujet : déjà que les dépendances c’est aussi stable qu’un jeu de mikado, si on rajoute AUR c’est comme faire couler de la colle Loctite sur le jeu de mikado en question :mrgreen: ), vous avez 3 options : utiliser le client ownCloud (c’est triste, mais ça fonctionne totalement), utiliser n’importe quel autre client WebDAV (reste  le configurer comme vous voulez), ou… eh bien, compiler le client officiel Nextcloud à partir des sources. C’est pas super méchant, et c’est ce qu’on va faire aujourd’hui. En avant !

Lire la suite

[Tuto] ownCloud 9 / 9.1 / NextCloud 10 sur un mutualisé OVH

ownCloud 9 est sorti depuis quelques temps, la v9.0.1 est dispo à la date à laquelle je rédige… Tout va bien dans le meilleur des mondes. Ou pas.

Concrètement, la stack web des mutualisés OVH est toujours aussi daubée, sinon davantage. J’ai fait remonter un certain nombre de soucis, par vagues, entre il y a 1 an et demie et il y a 2-3 mois, la réponse étant toujours la même : « ça arrive ». J’en suis à ma 14e semelle usée à taper du pied devant mes logs d’erreurs.

 

Bref, voyons ce qu’on peut faire cette nouvelle mouture d’ownCloud !

Lire la suite

[Guide][English] Unbrick your LG G3

My first Christmas present was very nice. I was on my way to a small village in the Paris area, I had just left the A5 and entered this jungle that Parisians seem to love: la Francilienne. Luckily my phone, LG G3 « International » (D855 for short), was there to guide me.

It is at that moment that my smartphone suddenly passed away. Switch off, impossible to turn it back on: bootloop of CyanogenMod 13, freeze when bootingTWRP to try to reflash quickly CM, finally stuck on the LG logo.

After hours of research, all kinds of crafts … My phone is alive. What if I told you we’re gonna fix it?

 

Lire la suite

[Tuto] Unbrick du LG G3

Mon premier cadeau de Noël était bien sympa. J’étais en route pour un petit village en région parisienne, je venais de quitter l’A5 et d’entrer dans cette jungle que les parisiens semblent affectionner : la Francilienne. La totale hein, N104, A104, A86, j’m’en cogne tous les bouts. Heureusement que mon téléphone, un LG G3 « International » (D855 pour les intimes), était là pour me guider.

C’est donc à ce moment précis que mon smartphone qui me guidait via GPS a subitement rendu l’âme. Extinction totale, impossible de le rallumer : bootloop de CyanogenMod 13, freeze de TWRP en essayant de reflasher rapidement CM, pour finir bloqué sur le logo LG.

Après des heures de recherches, de bricolages en tous genres… Mon téléphone est revenu à la vie. Et si on voyait comment régler ça, entre nous, pas-à-pas ?

Lire la suite

[Astuce] Désactiver un bout de son touchpad

Je vous vois venir. « MER IL ET FOU ». Pourquoi diable vouloir désactiver un bout de son touchpad ?

 

La réponse est pourtant fort simple. J’ai la… chance… d’avoir dans mon laptop perso un touchpad (le « pavé tactile », comme ils disent –je connais des traducteurs qui confondent allègrement « carré » et « parallélépipède rectangle » mais là n’est pas la question) sensible sur toute sa surface… y compris sur la zone en théorie réservée au clic (gauche/droit). J’explique un peu plus en détails : sur certains modèles, les boutons physiques de clic sont placés sous la partie tactile. Pas moi : ils sont intégrés au carré qui est sensible au toucher. Eh ben ça me fait suer.

Lire la suite

[Tuto] Monter son VPN perso avec OpenVPN

Aujourd’hui, on va prendre le taureau par les cornes. Pour tout un tas de raisons, je suis régulièrement amené à me connecter à des réseaux sans fil ouverts soi-disant sécurisés par une authentification (rigolade !), ou au réseau de la médiathèque de Troyes (quand il fonctionne, quand le serveur DNS est pas tombé, et quand ALCASAR daigne proposer d’entrer ses identifiants) qui a la fâcheuse manie de bloquer plein de ports que j’utilise au quotidien (au hasard : SMTP, XMPP). On peut aussi ajouter le fait que j’aimerais me connecter à mon NAS depuis le bureau, sans pour autant ouvrir grand la porte du routeur avec une pancarte clignotante « All you can eat: mes données sont ici, viendez ! ».

Et systématiquement, je me galère à ouvrir un tunnel SSH entre mon portable et le Raspberry Pi, à faire transiter la connexion au NAS à travers tout ça… Et encore, ça ne sécurise pas ma navigation. Bref. Du coup, la solution, c’est un VPN. On va donc installer le serveur OpenVPN, le configurer, puis installer le client sous Windows, sous Android et sous Linux. Vous suivez ?

Lire la suite