[Test] elementaryOS 0.3 « Freya »

[Test] elementaryOS 0.3 « Freya »

Hey !

 

On change un peu de sujet, et on revient à mon amour de toujours (OK, ou pas) : elementaryOS, une distribution GNU/Linux basée sur Ubuntu LTS, qui se veut simple, légère, intuitive et performante. Rappelez-vous, c’est celle qui fait tourner mon vieil EeePC comme jamais il n’a fonctionné avant, et qui animait Kyle, mon ancien compagnon dont la dalle et d’autres petites choses ont défuncté après 6 ans de loyaux services (et je l’ai pas épargné).

C’est réellement la distribution qui a ma préférence au quotidien. Sauf que… elementaryOS 0.2 « Luna » est basée sur Ubuntu 12.04. Ouais, avril 2012. Autant vous dire que pour mon nouveau laptop, niveau support matériel, c’est un peu la dèche. Obligé de récupérer ou compiler un noyau récent pour avoir du Wi-Fi, touchpad mal géré… Bref, il fallait une mise à jour. Et c’est presque fait : on se rapproche doucement de la beta 1 de elementaryOS 0.3 « Freya » (anciennement Isis).

Mais comme je suis impatient (disons surtout que rester sous Windows en attendant, ça me gonfle), j’ai pas pu résister à l’envie de compiler plus ou moins régulièrement des images d’installation plus ou moins fonctionnelles. On fait un p’tit tour du proprio ?

Lire la suite

[Test] elementaryOS 0.2 « Luna »

[Test] elementaryOS 0.2 « Luna »

 

Salut tout le monde,

allez, par ces fortes chaleurs (j’étais mieux en Bretagne, il faisait moins de 30°C au moins… dommage de n’avoir pu prolonger !), et depuis le temps que ça traînait, je me suis lancé : formatage du netbook, sous Linux Mint 13 « Maya » depuis la sortie de cette dernière. Ça commençait à s’alourdir un peu, des résidus de conf par-ci, des paquets orphelins par-là, des fichiers peu (ok, pas) rangés… Bon.

Dans le coup, je me suis lancé dans la même histoire qu’à chaque fois : plutôt que d’installer simplement la dernière mouture de Mint, qui est une distribution qui me convient très bien au quotidien, j’ai voulu tester 2-3 distributions qui me faisaient de l’oeil depuis un moment. Ce coup-ci : Manjaro (mais pas sûr que je le ferai), Trisquel (installé, test à venir), et… elementaryOS (site officiel).

Lire la suite

Mais où va donc Ubuntu ?

Mais où va donc Ubuntu ?

 

J’ai hésité à ajouter un [troll] au titre. Mais non. Cet article, aussi orienté qu’il puisse vous paraître, n’est pas là pour déchaîner les foules, ni pour servir de pilori à qui que ce soit. J’essaie simplement d’exprimer mon point de vue, de façon aussi réfléchie que possible, et à travers ma vision du Libre. J’en suis conscient, il y a un prisme entre la réalité et ce que vous allez lire ici. La question est plutôt : quelle est la mesure réelle de la déformation causée par ce prisme ?

Lire la suite

PeerGuardian Linux (PGL), ce Heimdall des temps modernes

PeerGuardian Linux (PGL), ce Heimdall des temps modernes

Aujourd’hui, on va causer un peu sécurité et réseau, et inévitablement aborder le peer-to-peer (et donc la Hadopi). Pourquoi ? Parce que je vous présente un petit logiciel, PeerGuardian Linux (PGL pour les intimes). C’est une sorte de « bouclier » entre l’Internet et vous, qui va filtrer les paquets entrants et sortants en fonctions des adresses IP d’origine ou de destination, en fonction de listes noires assez énormes, pour ne rien vous cacher. Et donc vous l’aurez déjà compris, c’est bien pratique pour bloquer les IP « malveillantes » (genre celles de TMG) quand vous vous adonnez aux joies du P2P, et c’est une des raisons à l’origine de la naissance de ce petit soft.

Voyons la bête de plus près.

Lire la suite