On recause de Cozy Cloud ?

Vous vous souvenez de Cozy ? J’en ai parlé ici à deux reprises, lors d’un premier test puis d’une rapide mise à jour quelques temps après. Sauf que c’était il y a déjà… 2 ans et demi. Du love a coulé dans les tuyaux depuis, et mon récent passage au FTTH m’a valu de sortir le Raspberry Pi 2 de son carton, qu’il n’avait pas quitté depuis mon déménagement. L’occasion d’y remettre un Cozy à jour et de voir l’évolution de la chose !

Et si vous ne connaissez pas, ça vous fera un chouette tour du propriétaire, pour vous motiver à vous y mettre !

Cozy Cloud… On en entend causer depuis quelques temps. Évolution rapide, recrutement de Tristan Nitot, « partenariat » avec la MAIF (4 millions d’euros tout de même), petit souci avec un des fondateurs qui s’est fait éjecter… Mais il y a aussi, espérons-le, du bon. On va donc revoir l’installation de l’application sur un Raspi2, les applications disponibles, tout ça tout ça.

 

Installation de l’image Raspberry Pi 2&3

Pour le coup, en théorie, rien de méchant. « En théorie ». Parce que dans la pratique, j’en ai bavé. Tout suivi comme sur le guide, en gros on récupère une image toute faite, on la copie sur la carte SD, on démarre la Pi, et c’est bon. Pour une raison encore inconnue, il a fallu que je suive la procédure 4 fois avant que ça tourne correctement, mais passons.

L’image fournie n’est pas à jour, c’est un peu pénible, d’autant que dans mon cas ce sont les mises à jour qui cassaient tout. Je vais essayer de trouver le temps pour compiler une image à jour, mais je ne promets rien…

 

En bref, en admettant que le souci que j’ai rencontré soit « la faute à pas d’chance » : c’est tout couillon. On écrit sur la carte, on démarre, on étend la partition, et un assistant nous prend par la main pour configurer Cozy. En 3 clics et 2 formulaires à remplir, c’est tout bon.

 

Logo_Cozy

 

L’interface

Premier « choc ». J’étais resté sur la vieille interface à bandeau bleu marine et icônes moches. Surprise : c’est joli, maintenant. Et intuitif. Un « bureau » regroupe les applications installées, regroupées en catégories (comme « Chaque jour » ou « Plateforme » en fonction de leur utilité). L’app « Mes Apps » nous mène à la liste des applications installées, aux éventuelles mises à jour du système, aux versions des composants de la plateforme et aux logs. On pourra aussi consulter l’espace disque occupé, et l’état de la RAM.

Un lien propose d’installer l’application Android, via le Play Store et (imaginez ma joie) via téléchargement direct de l’APK. Pas besoin d’un compte Google, c’est totalement cohérent avec l’objectif de Cozy mais hélas suffisamment rare pour être souligné. Pas forcément l’existence de l’APK hors dépôt Google, mais le fait de le revendiquer et de le proposer (il fut un temps où l’application Android de ownCloud était gratuite sur F-Droid sans qu’on le sache vraiment officiellement). Chouette, en tout cas. Un client de synchro pour Linux m’est également proposé, on verra tout ça plus tard.

 

Capture

 

Les applications installées / disponibles

Je ne suis pas forcément d’accord avec le choix des applications installées par défaut, mais bon, c’est totalement personnel. Au menu : de quoi gérer agenda, contacts, mails (pas totalement auto-hébergés, l’application récupère simplement une boîte existante hébergée ailleurs), de quoi rapatrier le contenu d’un compte Google sur son Cozy (photos, contacts, agendas…), de quoi regarder ses photos… et bien évidemment, de quoi stocker et partager des fichiers 😉

 

Un « marché » propose d’ajouter des fonctions, avec entre autres :

  • un lecteur de musique (fichiers stockés dans Cozy et services en ligne)
  • un client IRC (je l’ai donc installé tout de suite 😀 )
  • un pastebin-like pour partager du code, par exemple
  • un terminal, permettant d’accéder à la console depuis Cozy, c’est pratique et bien fichu
  • un gestionnaire de comptes (basé sur Weboob !)
  • un moteur de blog (ghost, pour ne pas le citer)
  • de quoi prendre des notes, gérer ses tâches, et j’en passe… Vous verrez bien par vous-mêmes 😛
  • et une application de synchronisation, qui gère WebDAV, CalDAV, CardDav… pour y connecter ce que vous voulez. Je râlais il y a 2 ans parce que cette fonction brillait par son absence… Super, donc !

Pour installer une application, il suffit de cliquer sur le bouton qui va bien. De même, via « Mes Apps » on peut garder une application installée mais stoppée, si on ne veut pas l’utiliser (ce que j’ai fait avec Mail, par exemple).

Le « marché » propose aussi un lien vers le site web de l’application (s’il existe) et le dépôt GitHub (oui, je sais… à chier dommage) qui héberge le code en question.

 

Quelques captures d’écran ?

Une petite galerie, histoire de voir à quoi ça ressemble !

 

Synchronisation sous Android et Linux

On peut dire que Cozy Cloud a le sens des priorités. Une application Android, et un client Linux. C’EST TOUT. Exit les produits Apple et Microsoft. Pour le moment, hein ! :mrgreen:

L’application Android est légère et fait son job. Les autorisations demandées sont adaptées (fichiers, contacts et agenda). Elle propose de synchroniser les agendas, contacts et fichiers. Comme ownCloud/NextCloud, elle permet d’envoyer dans Cozy les photos prises avec le téléphone. Dommage qu’il manque un bouton « Envoyer », pour uploader un fichier du téléphone vers Cozy… Je suis vraiment surpris que cette fonctionnalité manque, ça me paraissait être la base. M’enfin… Au pire, Cozy dispose d’une interface web compatible avec les smartphones 😕

Les informations de compte sont stockées dans un compte « MyCozy » au sein du téléphone. Notons que la suppression de ce compte n’est pas prise en compte par l’application, qui cherche du coup à se synchroniser et plante. Il faut alors effacer ses données, m’enfin « dans la vraie vie » vous ne bricolerez pas ça 😉

 

Sous Linux, c’est tout aussi simple. 🙂

 

C’est bien beau tout ça, mais…

Passons à la partie « vérité qui dérange ». Alors oui, Cozy est chouette. En termes d’utilisabilité, passé la mise en place un peu aléatoire sur les erreurs, c’est tout bon, je trouve même ça plus intuitif et joli que ownCloud. Un peu plus lourd, aussi, avec parfois quelques ralentissements probablement dus à la machine utilisée. M’enfin je vais pas acheter un Raspberry Pi 3 voire un PC pour faire tourner mon stockage perso, le but étant que je pose ça dans un coin et que j’oublie jusqu’à l’existence de la machine physique.

Mais au niveau des applications (officielles, parce que les applications de la communauté ne sont pas sous la responsabilité de l’équipe), je reste un peu sur ma faim. L’application de mails est pas top, et clairement loin d’un RainLoop sous NextCloud. Elle galérait à trier mes mails par date, et a tout rapatrié/trié pendant facile 10min, y compris des truc datant de 2-3 ans. EN IMAP. J’ai pas compris.

Quant à la partie fichiers, là encore, quelques ralentissements à noter. J’ai ajouté un dossier, il a été créé 3 fois. Bon. Et pas intuitif à supprimer : au survol, des icônes apparaissent, pour renommer, partager… Mais pas effacer. Il faut cliquer « dans le blanc » pour sélectionner (pas sur le nom), puis un bouton apparaît.

Par contre, l’application Contacts est bien fichue. La fusion est efficace, rapide. Bravo. Idem pour les agendas, c’est propre et complet pour ce que j’en fais.

 

 

Je reviens malgré tout sur l’appli Android : sérieusement, pas moyen d’envoyer un fichier depuis le smartphone vers Cozy ? Je suis frustration tellement ça me paraît basique.

 

Enfin, pour le débutant, certaines infos ne sont pas accessibles/claires. Par exemple, une question qui me vient : les données de Files (l’application de gestion des fichiers) sont-elles chiffrées, ou est-ce que je peux les lire en clair sur la carte SD ? Un petit « guide » vulgarisé serait bienvenu. Je parle pas de déblatérer sur le fonctionnement de CouchDB ou Node.js, mais d’expliquer comment c’est stocké/cloisonné, tout ça tout ça.

 

Pour finir

En bref, ça vaut le coup de tester. Pas tout à fait un ownCloud, plus complet sur certains aspects et plus pauvres sur d’autres. Aussi joli qu’un Pydio, mais moins poussé sur le stockage/partage (en même temps, Pydio ne fait que ça). Pas encore au niveau de Yunohost, mais… Qui sait ? En tout cas, un projet à suivre de près…

Dans tous les cas, reprendre le contrôle sur vos données personnelles, c’est essentiel. Mais vraiment :< . Tout donner à Google / Microsoft / Facebook et j’en passe (qui a dit « Pokémon GO » ?), au bout d’un moment, ça va nous retomber sur le groin. Tant qu’à faire, vu que s’en passer devient facile… Sautons le pas !

Et vous, vous allez tester ? 🙂

7 réflexions sur “ On recause de Cozy Cloud ? ”

  • 17 août 2016 à 10 h 15 min
    Permalink

    Sympa ce retour détaillé qui permet de voir d’autres points de vue, de conforter ce que je pense aussi depuis que j’utilise Cozy.

    Pour le chiffrement, il faut que ce soit le filesystem (la partition) sur laquelle on a installé Cozy qui soit chiffré. Les données ne sont pas chiffrées dans la base de données couchdb.

    Réponse
  • 17 août 2016 à 13 h 23 min
    Permalink

    Pour un débutant comme moi qui se lance dans l’autohébergement, je t’avoue qu’en comparant ce que tu nous relates, ce que je peux lire sur Cozy et ma petite expérience sur Yunohost, il me semble que ce dernier soit bien plus accessible au commun des mortels.

    Je me souviens avoir trouvé une image fonctionnelle du premier coup, la doc est assez détaillée même pour quelqu’un comme moi dont les connaissances en informatique sont limitées, l’interface graphique accessible par le navigateur est vraiment intuitive.

    Il me semble (sans l’avoir testé) que Cozy s’adresse à des utilisateurs d’un autre niveau.

    Réponse
  • 17 août 2016 à 15 h 14 min
    Permalink

    Malgré les évolutions de « cozy cloud » je trouve toujours « Owncloud / Nextcloud » à des kilomètres au dessus même en terme d’installation pourtant facile de « Cozy Cloud ».

    puis bon je trouve toujours pas très bien de mettre tous ses œufs dans le même panier. De même qu’avoir une copie locale de ses mail /documents du cloud est personnellement très appréciable.

    Réponse
  • 17 août 2016 à 15 h 37 min
    Permalink

    salut
    pour info, un type sur yotube a parlé de la config de Cosy Cloud (j’en parle parce que c’est le premier à ma connaissance a avoir fait une vidéo de présentation de Diaspora), il en a fait deux vidéos et te suggère d’aller y jeter un œil…
    son truc c’est principalement la protection de la vie privée, il vulgarise très bien et si tu ne connais pas ça va te plaire, je pense (à Genma aussi, je crois, ainsi qu’à tous ceux qui aiment le libre).
    c’est Paf LeGeek, tu devrais trouver
    ps : blog très sympa, bravo et merci pour le partage de connaissance
    bon visionnage, à+

    Réponse
  • 22 août 2016 à 19 h 56 min
    Permalink

    Haaaa, Cozy Cloud. Bien sympa. Mais… Mono utilisateur.
    Dommage.

    Réponse
    • 22 août 2016 à 20 h 30 min
      Permalink

      Clairement… Je trouve Cozy vraiment sympa une fois en place, mais pour proposer un peu de place à mes parents et à ma chérie je suis obligé de garder Pydio et/ou NextCloud (tout le monde n’a pas les mêmes attentes). C’est vraiment dommage, comme tu dis… 😕

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *