[Test] Pencil Project, le diagramme/mockup pratique !

Salut tout l’monde !

Je reconnais que ça fait un bail qu’il n’y a pas eu de nouveautés ici, la faute à pas l’temps déjà, au boulot, à pas mal de trucs à côté assez chronophages… Mais il y a du bidouillage quand même, et ya pas le choix avec @Zilkos qui pousse au fesses pour avoir sa ration d’articles. Du coup vous allez bientôt avoir le test de YUNOHOST et des bidouilles avec, une install de FreeBSD sur EeePC, la création d’un petit LAMP (Linux+Apache+MySQL+PHP) maison à partir d’un routeur à 30€ (et ça, ça vend du rêve pour montrer un site web à des clients !), et aussi quelques bricoles sur Raspberry Pi et EeePad Transformer.

Ah, et on me signale dans l’oreillette que les articles traitant de la PirateBox sont aussi sur les rails pour une re-publication ! 🙂

 

Mais aujourd’hui, on cause de… Pencil Project. Ça a été une de mes découvertes du mois de janvier, quand on m’a demandé au boulot de faire des schémas pour présenter notre infrastructure à Orange Business Services et SFR Business Team. J’étais parti pour utiliser DIA, qui est excellent mais particulièrement laid, surtout sous Windows. Un rapide tour sur AlternativesTo, avec évidemment un filtrage pour n’avoir que les logiciels libres/open-source, et qu’est-ce qu’on voit apparaître ? Pencil.

 

Dès le début, que des avantages : Pencil est basé sur des technologies Mozilla, est compatible Linux/Windows/Mac, existe aussi sous forme d’une extension Firefox. C’est pas trop lourd à télécharger (moins de 5Mo sous Linux, et comme d’hab… 22Mo pour Windows, 33 pour Mac).

 

Sélection_022
Un petit aperçu fait en 3 clics…

Mais en dehors de tout ça, j’ai été bluffé. Rapide et léger, plutôt esthétique, plein d’options… Clairement, Pencil n’est pas destiné qu’aux diagrammes. Le mock-up est bien présent, et le logiciel inclut de base les éléments pour « dessiner » des interfaces GTK, Windows, Android, iOS, éléments Web…

Et en plus, il est capable de chercher dans les bases de cliparts, par défaut OpenCliparts ! Et c’est quand même bien pratique…

Côté export, on a le choix entre du PNG, une page Web, un fichier PDF, ou le format ODT.

 

Sélection_021

 

L’article peut vous paraître court, mais c’est aussi parce qu’il n’y a pas 50 choses à dire sur le sujet. Il fait son travail, le fait bien, avec quelques bonus, mais on ne se perd pas pour autant dans les réglages ou dans des options aussi nombreuses qu’inutiles. Honnêtement, c’est un soft à essayer, j’ai eu l’occasion de l’utiliser sous Windows et sous Linux, et c’est bien fichu. Un de plus qui va resté installé ! :mrgreen:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *